Le véhicule, acquis en état d’épave, a fait l’objet d’une campagne de restauration importante au début des années 2000 dont le point d’orgue fut une première remise en route du moteur dans un nuage de fumée dantesque.  Un gros travail a également été accompli pour refaire complètement le plancher cabine qui était très dégradé.

Notre déménagement d’Issy les Moulineaux à Satory a malheureusement mis un point d’attente à cette restauration car il a fallu s’installer dans nos nouveaux locaux, notamment en faire intégralement l’électricité puisqu’il n’y avait même pas d’éclairage dans les halls.

Le gros du travail est fait, il faut poursuivre avec l’électricité et la distribution d’air des freins.

En 2015, la remise en marche du moteur se fait avec un peu de difficulté : 2 lignes d’injection ont leur piston grippé en position haute.  La reprise en main pour ce véhicule est attendue. (Video de la remise en marche en 2015)

Début 2017 : Pascal parraine le camion.  Première opération : démonter la pompe à injection pour dégripper les deux pistons.

Retour de la pompe à injection réparée le 9 janvier.  Une batterie est achetée pour ce camion tandis que le schéma électrique a été tiré en grand format pour l’analyser en détail.  Le circuit électrique du démarreur est en cours de réfection.

Le système d’amorçage de l’ignition du gasoil au démarrage avec bobine, rupteur et bougie d’étincelle est en cours de rénovation.

La pompe à eau qui fuyait a dû être démontée.  Au vue de son état interne elle sera confiée à un professionnel pour rénovation complète.

La rénovation de la caisse à ballast est engagée.

Un état des lieux général est en coursé suite au long sommeil de cette restauration.

Le camion a été tiré d’un côté du hall 2 à l’autre de manière à présenter son avant, ce qui dégage aussi la zone consacrée à l’outillage (sangles, Transpal, cales, graisseur, etc.).  Le camion a été tiré en marche arrière avec le GMC benne… depuis le hall 1.

Ses marquages ont été réalisés à l’avant.  ils correspondent à la 4ème Division blindée, 126ème Régiment d’Intendance (Ordnance), Compagnie C, véhicule N°10.

Au début de l’année, suite à l’hiver, c’est finalement la douche froide : l’eau pour refroidir le moteur lors des essais n’avait pas été remplacée par du liquide de refroidissement. Lors des fortes gelées de cette hiver, l’eau a gelé ce qui a provoqué une petite fissure sur le bloc moteur, certainement déjà affaibli à cet endroit.

Suite à l’achat d’un autre Diamond T 981 (restauration à retrouver ici), ce premier Diamond T 981 sera finalement vendu en 2019 à un collectionneur privé.