La mairie de Clichy organisant une exposition consacrée à Charles de Gaulle, 18 juin oblige, l’UNIVEM a été sollicité pour y placer quelques véhicules représentatifs.

Tout le monde connaît le fameux « appel du 18 juin », le premier discours prononcé par le général de Gaulle à la radio de Londres, sur les ondes de la BBC, le 18 juin 1940.  C’est un appel aux armes dans lequel il appelle à ne pas cesser le combat contre l’Allemagne nazie et dans lequel il prédit la mondialisation de la guerre.

L’exposition se situe dans le magnifique cadre du Pavillon Vendôme, beaucoup moins connu, et dont les origines  sont imprécises. Il a appartenu de 1670 à 1693 à un banquier parisien, Jean Delaunay. Sa fille en hérita puis le vendit en 1697 à une artiste de l’Académie royale de musique, Françoise Moreau. Celle-ci était la maîtresse de Philippe de Vendôme, grand prieur de France et arrière-petit-fils d’Henri IV. Ce dernier fit effectuer sur le pavillon de nombreux travaux d’embellissements, pour lesquels il fit travailler des architectes, peintres et sculpteurs renommés à partir de 1699 : Jean-Baptiste Poultier sculpta le frontispice du pavillon et les mascarons, le peintre Claude III Audran peignit le plafond du salon et réalisa les dorures des décors.

Le pavillon fut vendu en 1720 à Louis Armand de Bourbon, prince de Conti qui y effectua de luxueux travaux. Lors d’aménagement urbains réalisés à partir de 1861, divers éléments du pavillon furent détruits (galerie, cuisines). Le salon et les peintures du pavillon sont inscrits à l’inventaire supplémentaires des Monuments historiques en 1943 avant que tout le pavillon ne soit classé au titre des monuments historiques le 27 juin 1983

Quel écrin pour nos véhicules historiques !…