Historique

Camion léger emblématique de la seconde guerre mondiale, le GMC fut produit à 560.000 exemplaires, en toutes sortes de versions : cargo, citerne essence, citerne eau, caisse technique, tracteur d’artillerie, amphibie, etc.

Le modèle présenté est l’aboutissement d’un effort de restauration qui s’est étendu sur 3 ans. 48.356 exemplaires de cette version furent construits, peu subsistent aujourd’hui ce qui en fait un modèle plutôt rare. Conçu à l’origine pour le transport et le déchargement des grands bateaux gonflés utilisés pour pour la construction des ponts provisoires, le Génie y a rapidement vu un classique camion benne à bon marché puisque produit en très grande série.  Mais du fait de sa conception d’origine sur un châssis long, sa benne prenait trop de charge en terrassement.  Ceci explique le curieux volet rabattable qui partage la benne en deux. Ce volet dit « de limitation de charge » rabattu, la caisse est une caisse cargo conventionnelle. Relevé, il limite la zone de chargement, donc la charge comme l’élévation du centre de gravité lors du levage de la benne.  N’ayant pas été conçu au départ comme un camion pour le Génie, cela explique que tous les CCKW 353 H1 furent équipés en ponts split, plus fragiles que les ponts banjo.  Il fut beaucoup utilisé pour les constructions d’aérodromes ainsi que pour le déblaiement des gravats dans les villes bombardées.

La conception est très astucieuse :

– la pompe hydraulique fait corps avec le vérin évitant tout flexible hydraulique.  On peut ainsi retirer la benne et poser un autre équipement sur ce GMC très simplement puisque les deux seules liaisons au camion sont le petit arbre de transmission à cardan allant de la prise de force de la boîte de vitesse à la pompe attelée au vérin, et la tringle de commande du distributeur (levée, descente ou maintien de la benne).  On remarquera le système de biellettes qui permet une faible oscillation du vérin tandis que la benne manœuvre, rendant compatible une transmission à la pompe par arbre à cardans,

– le vérin de gros diamètre, donc à basse pression, permet l’utilisation de simple huile moteur, disponible partout (l’huile hydraulique était très peu répandue à l’époque),

– le volet limiteur de charge se rabat instantanément : on retrouve alors une caisse  classique qui accepte les ridelles avec les bancs comme tout GMC « cargo ».  La caisse prend également les arceaux, il peut donc être bâché comme les autres.

Vidéo du fonctionnement du mécanisme de la benne (mécanisme Heil d’origine) :

Une fois bâché, ce qui le distingue d’un vrai cargo est alors l’absence de garde-boue aux roues arrière et la caisse elle-même qui n’a que 3 compartiments latéraux contrairement au cargo qui en a 4.

Caractéristiques

Constructeur : GMC

Type : CCKW 353 H1

La désignation CCKW vient de la terminologie utilisée par GMC :

CCKW signifie:

C : véhicule conçu en 1941

C : cabine de type conventionnel

K : toutes roues motrices

W : deux essieux arrière

353 indique un châssis long, H1 un type « benne »

Camion 6×6 : essieu avant crabotable, boîte transfert réductrice

Année de fabrication : 1943

Moteur essence : 6 cylindres en ligne, culbuté

Consommation : 35 à 40 litres/100km

Equipement électrique : 6 Volts

Poids à vide : 5,5 tonnes

Charge utile : 2,5 tonnes

(retournés dans le civil après guerre, cette charge utile passa à 5,5t)