Historique

Ce constructeur anglais a été créé par George Scammell au tournant du vingtième siècle. La société a toujours été innovante et le plus souvent centrée sur des véhicules spéciaux. Ainsi en 1926 Scammell dépose un brevet pour la première remorque citerne auto-portante, sans châssis. En 1927, Scammell propose le prototype du Pioneer, un tracteur 6×4 développé à l’origine pour les industries pétrolière et sylvicole et qui sera largement utilisé durant la seconde guerre mondiale comme tracteur d’artillerie d’abord, comme dépanneur lourd ensuite, puis dans une dernière version comme transport de char. Il est alors combiné à une semi-remorque.

Bien que n’étant qu’un 6×4, la combinaison de sa suspension à très grand débattement avec un moteur diesel lent et à fort couple conférait au Scammell d’excellentes performances en mauvais terrain. Il avait des capacités de traction impressionnantes qui lui assureront une longue carrière civile dans les transports spéciaux.

Au total, ce sont environ 3400 Pioneer qui sortiront de l’usine Scammell jusqu’en 1945. Sur ce total, 1975 étaient des dépanneurs lourds (recovery vehicle en anglais ou wrecker en américain).

Première version, tracteur d’artillerie, dès 1935, 980 produits : dénommé Pioneer R100, l’utilisation typique en début de guerre était la traction de pièces moyennes du type Howitzer 6″-60lbs et canon de 4,5″ jusqu’à ce que l’AEC Matador soit produit en nombre suffisant pour prendre le relais. Le Scammell était aussi employé pour la traction de pièces lourdes : canon de 6″, Howitzer 8″ et canon Long Tom 155mm capable d’envoyer des obus de 100lbs (45kg) à 22km. Le Long Tom en ordre de route pesait 14 tonnes. Cette version du Scammell avait une cabine longue permettant de transporter les servants de la pièce d’artillerie. Malheureusement, beaucoup de ces tracteurs furent perdus en France lors de l’évacuation en juin 1940 de la British Expeditionary Force. A partir de 1943 il fut remplacé par l’Albion CX22S qui lui ressemblait beaucoup, mais dont le châssis et le capot moteur plus longs lui donnaient davantage un air de camion conventionnel.

Deuxième version, «heavy recovery vehicle » (dépanneur lourd), dès 1936, 1975 produits : les 43 premiers véhicules livrés étaient dénommés Pioneer SV1S et Pioneer SV1T, tous équipés d’une flèche repliable de 3 tonnes de capacité et de coffres latéraux pour le rangement de l’outillage. La flèche repliable diminuait la hauteur du véhicule lors des transports par train notamment, mais sa manipulation était complexe et malaisée. Quasiment tous furent perdus lors de l’évacuation de la British Expeditionary Force en juin 40. En 1938 le modèle Pioneer SV2S fut proposé avec une nouvelle conception pour la flèche, plus rationnelle et permettant une plus grande hauteur de levage. Un contre-poids amovible à l’avant était destiné à répartir la charge lorsqu’un véhicule était remorqué.  Le lot de bord de l’engin comportait une paire de chenilles stockées dans les grands paniers de côté de la cabine et qui permettaient de fait de transformer l’engin en half-track, disposition qu’on retrouvera aussi sur les GMC CCKW. Les derniers Scammell Pioneer ne furent pas réformés de l’armée Britannique avant les années 1980.

Troisième version, «tank transporter », 1937, 459 produits : d’abord de 20 tonnes de capacité, il fut dénommé Pioneer TRCU20. Il était équipé d’un châssis long pour que la cabine puisse accueillir l’équipage du tank transporté et aussi de roues plus grandes que celles du tracteur d’artillerie. Sa capacité fut portée à 30 tonnes (tracteur TRMU30 et semi-remorque TRCU30). La remorque était associée au tracteur de manière quasi permanente, elle ne se dételait pas comme sur les camions modernes. Cet ensemble se révéla trop haut, notamment pour le transport des chars US. C’est la raison pour laquelle il fut remplacé par l’ensemble M19 composé du Diamond T 980/981 et de la remorque Rogers.

Moteur diesel Gardner 6LW: réputé “increvable”, il équipa toutes les versions Scammell à partir de 1933 ainsi que les Foden DG6/12 et DG6/10 et restera en production pendant 35 ans. Les 90.000 unités produites se répartissent en 2, 4, 6 et 8 cylindres en ligne.

La fin de Scammell

Scammell fut rattaché à Leyland Motors Ltd en 1955 mais conserva le nom.

En 1986, Leyland fut acheté par le hollandais DAF qui vendit les droits de fabrication de quelques types de véhicules à Alvis Unipower, mais sans droit d’usage du nom Scammell.  C’est donc en 1986 que Scammell disparut vraiment.

Caractéristiques

Longueur: 6,17 m (243 inches).
Largeur: 2,64 m (104 inches).
Hauteur: 2.87 m (113 inches).
Poids: 9,740 kg (21.645 lb.).
Moteur
: 6-cylinder Gardner, type 6 LW, 8.369 cm3 (510 cubic inches)
Puissance: 102cv à 1.700 tr/mn.
Transmission: 6 vitesses.
Pas de boîte Transfert
Système électrique: démarrage en 24V, charge et éclairage en 12V
Freins: mécaniques, assistés à l’air.
Pneus: 13.50 – 20

Vitesse: 18 mph (29 km/h)