Nicolas-Joseph Cugnot était un ingénieur militaire français connu pour avoir conçu et réalisé, entre 1769 et 1771 le premier véhicule automobile jamais construit. Il s’agit d’un fardier d’artillerie, le premier « tracteur d’artillerie », mû par une machine à vapeur à deux cylindres.  L’original est conservé en parfait état au musée des Arts et Métiers à Paris.

A l’occasion de l’exposition Rétromobile, une réplique construite aux Etats-Unis par un français, Alain Cerf, a été reçue à l’UNIVEM où elle a fait l’objet de tests et de démonstrations de ses capacités.  Alain Cerf est un historien amateur passionné.  Il ne voulait plus que l’histoire de la locomotion débute par le constat de l’échec du Fardier qui perdure dans tous les livres depuis 300 ans.  Il se mit à la recherche de l’histoire de Cugnot et retrouva en Autriche des rapports d’essais du Fardier datant de juste avant la révolution.  Il y était dit que « la Machine à Feu » équipée d’un deuxième type de chaudière nettement amélioré pouvait fonctionner plus d’une heure avant de  recharger en eau et en bois.
Mais l’histoire décida de ne parler que de l’accident où le Fardier s’écrasa et défonça le mur de l’Arsenal à Paris. A ce moment-là, Cugnot n’était pas présent et c’est un responsable de l’Arsenal qui voulait montrer son « savoir faire » devant les Parisiens.

La reconstitution d’Alain Cerf est extrêmement fidèle aussi bien pour le châssis que pour toute la partie mécanique.  Il faut environ 45mn de chauffe pour que le véhicule soit opérationnel.  Quel accomplissement quand on songe à l’époque !  Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité on pouvait se déplacer sur terre autrement qu’à pied ou à cheval ! Et quel magnifique travail de restitution !

Vidéo des essais à l’UNIVEM :