L’UNIVEM a participé cette année encore aux commémorations de la libération de Noyon qui se sont déroulés le deuxième weekend de septembre. Le Half-Track M16 de l’association y a été amené par camion, tandis que plusieurs Jeep appartenant à des membres ont fait le trajet depuis Satory par la route le vendredi après-midi. Plusieurs tentes ont été montées pour accueillir la dizaine de membres participants de l’UNIVEM sur le site installé au campus Inovia.

 

Le samedi matin, deux convois étaient organisés à travers les villages alentours. Un des arrêts s’effectua à Manicamp où trône en monument un élément de pont venant d’un des ports artificiels d’Arromanches, construit par les alliés en juin 1944. Plusieurs de ces éléments ont été réutilisés après-guerre pour remplacer des ponts détruits pendant le conflit.

 

De retour sur le camp vers midi, des démonstrations de char M5 Stuart et chasseurs de chars M36 Jackson d’une collection privée étaient en cours. L’évènement comptait près d’une centaine de véhicules, de la moto au char d’assaut. L’association RADAR s’était déplacée en force avec DUKW, M8, GMC CCKW, Ward-La-France, Weasel, Half-Track et bien sûr leur célèbre Sherman Moghrane. A noter cette année la présence de l’association France 40 avec une belle brochette de véhicules de cette époque : char Renault R35, chenillette UE, Citroën Kégresse P17 ou Latil M7. Vu également un très rare Half-Track M4A1 transport de mortier.

 

De très belles reconstitutions étaient à voir avec notamment la présentation d’un hôpital de campagne.

 

Autres activités sur le camp l’après-midi avec des démonstrations de parachutages et des concerts.

 

Le dimanche, une cérémonie se déroula à 10h, avant le grand défilé à travers les rues du centre-ville.

 

Après un repas sur le camp, les participants reprirent tour à tour la route. Pour l’UNIVEM, le retour se fît sans encombre avec une arrivée à Satory en début de soirée, après un excellent weekend passé.