Il y a des tâches moins motivantes que de s’atteler aux problèmes mécaniques des véhicules.  Alors notre outillage souffre souvent d’un manque d’entretien et même de réparation.  Mais de temps en temps une bonne âme se dévoue quand même !  Alors un grand merci à Serge qui nous a remis en marche le graisseur électrique Tecalemit.  Comme toujours : rien de bien complexe, mais quand même du temps à passer pour en comprendre et en vérifier le câblage, vidanger la machine, ce qui n’avait pas dû être fait depuis plusieurs décennies…

Tecalemit : tout le monde connaît ce nom associé au graisseurs, les fameux « embouts Tecalemit ».  Comme Frigidaire, c’est devenu un nom commun : un tecalemit.  Mais quelle est l’histoire de cette société ?  Leur site nous l’apprend : http://www.tecalemit.fr.

« Emile Piquerez, avait inventé son fameux graissage sous pression, avec agrafe d’accouplement par simple accrochage, et lui avait donné le nom de TECHLA. Joseph Christe, de son côté, avait réalisé un accord aux Etats-Unis avec la société ALEMITE par lequel les brevets Piquerez étaient cédés à cette société, pour l’Amééque, en échange de ses propres brevets de graissage, avec raccord à bayonnette pour l’Europe. Tel est le point de départ de la société TECALEMIT dont les bureaux, magasins, ateliers et stations-services furent installés, par ces deux fondateurs, 18 rue Brunel à Paris en mai 1922. Ce nom TECALEMIT, émanation de TECHLA et d’ALEMITE, devait rappeler aux usagers du graissage sous pression qu’ils trouveraient chez TECALEMIT les appareils de deux marques. »